Madiran

Un village à consommer sans modération

Musique en Madiran

Musique partition

Informations :

Email : musiqueenmadiran@wanadoo.fr
Site Web : http://musiqueenmadiran.fr/
Téléphone : 09 66 88 75 96 / 05 62 96 86 10



  • Présentation

    Musique en Madiran est l’association à l’origine du Festival de Musique annuel « Musique en Madiran ».

    Assemblée Générale

    Le Festival fait désormais partie du paysage d’été de la région, il jouit d’une bonne réputation pour ce qui est de sa qualité musicale, et la deuxième partie, la traditionnelle dégustation (modérée) des vins de l’AOC madiran et pacherenc du Vic Bilh, permet de rencontrer les musiciens, les viticulteurs et d’échanger ses impressions.

  • Le Bureau

    Non communiqué.

  • Programme du festival 2017

     L'association Musique en Madiran vous présente son programme

    Pour cette année 2017, nous proposons à nouveau cinq concerts :

     

    Dimanche 16 juillet, à 20h, au Château de Crouseilles

    Duo Basson- Contrebasse

    Le festival ouvrira sa saison avec  un Duo original rencontré  lors d’un concert  et qui avait subjugué le public venu nombreux.

    Ce Duo Basson-Contrebasse est composé de jeunes et talentueux artistes, Mylène Poulard au basson et Pierre Héquet à la contrebasse. Ils sont tous deux brillants Premiers Prix des Conseils Nationaux Supérieurs de Paris et de Lyon et solistes à l’Orchestre du Capitole de Toulouse.

    Au programme de ce concert, Mozart, Rossini, Roussel, avec des duos écrits pour cette formation inattendue.

     

    Mercredi 19 juillet, à 20h, en  l’église de Madiran 

                                                                                                  

                                                                               Récital du pianiste Maurizio Baglini

    Le pianiste italien vient pour la 7ème fois au festival de Madiran. Amoureux du village de Madiran et très sensible à l’acoustique de son église, il nous propose cette année un concert particulier puisqu’il s’agit en même temps d’un enregistrement.

    En effet, Maurizio Baglini enregistre actuellement l’intégrale des œuvres pour piano de Robert Schumann chez la célèbre maison de disques DECCA. L’œuvre pour piano de Schumann étant monumentale, elle fait l’objet de plusieurs sessions d’enregistrement en Italie et le pianiste  a émis le souhait d’en faire une en France et a choisi Madiran. L’impact de ce projet est évidemment de grande importance car il met en valeur ce lieu et la région toute entière. Maurizio  Baglini viendra  de Toscane avec son propre piano, un Fazioli sur lequel il effectue tous ses enregistrements chez Decca, et il sera accompagné de techniciens de la prise de son. L’enregistrement public, donc « en live », sera suivi de deux journées de montage à huis-clos  dans l’église de Madiran. Au programme, Schumann : Kreisreriana, Davidsbündlertänze et, le Chant de l’Aube.

     

    Vendredi 21  juillet, à 20h, en l’église de Soublecause

                                                                                                                    

                                                                                             Récital de Pianoforte par Pierre Bouyer

    De retour cette année à Soublecause , le festival propose un concert de Pianoforte  dans ce joli écrin qu’est l’église du village. Cet instrument n’est autre que l’ancêtre du piano actuel, et sa sonorité particulière nous plonge dans l’ambiance du 18ème siècle avec les œuvres du passé composées pour lui.

    Pierre Bouyer est l’un des premiers pianistes à s’être passionné pour le Pianoforte. Grand spécialiste de cet instrument, il interprètera un programme dédié à Wolfgang Amadeus Mozart sur un Pianoforte viennois, parfaite copie d’un Stein, modèle ancien de 1780.  

     

    Samedi 22 juillet, à 20h, en l’église de Madiran

    Sextuor à cordes

    « Musique en Madiran » continue sa programmation avec des artistes italiens. Cette fois-ci les cordes seront à l’honneur avec un sextuor formé de deux violons, deux altos et 2 violoncelles. La violoncelliste, Silvia Chiesa, fondatrice de cet ensemble de musique de chambre, se produira  avec 5 de ses brillants étudiants de l’Institut des Etudes  Musicales Monteverdi de Crémone.

    Au programme de ce concert, les deux sextuors de Johannes Brahms, deux œuvres  d’un romantisme extrême.

     

    Jeudi 27 juillet, à 20 heures, au château Montus

                                                                                                                               

                                                                                  Ensemble Suonatori  "Barroque Jam Session"

    Le festival apportera  au Château Montus un style de concert très différent des autres années. Pour cette fois, pas de piano ni de musique romantique,  nous accueillerons un ensemble de musique baroque tout à fait particulier.

    L’Ensemble « Suonatori » (en italien : musiciens), installé en région toulousaine, est composé de sept musiciens jouant sur des instruments anciens.

    Le programme qu’ils nous proposent, la « Baroque Jam Session » est composé de danses latines de la période baroque ; il vise à décloisonner les styles musicaux en mettant en évidence la filiation naturelle existant entre les musiques improvisées de la période baroque et celles de la période actuelle.

    Ce projet, ayant comme politique un répertoire qui se veut sans limites de styles et d’époques, associe des instruments rares qui ne se côtoient généralement pas.

     

    Pour tous renseignements , réservations Tél : 09 66 88 75 96 /05 62 96 86 10 Courriel musiqueenmadiran@wanadoo.fr

     

  • Edition 2016

     

    L'association Musique en Madiran proposait cinq concerts :

    le festival ouvrait sa saison au château de Crouseilles le samedi 9 juillet avec Le quatuor Les Anches Hantées

    le 15 juillet en l'église de Madiran le groupe vocal Scandicus

    le 16 juillet en l'église d'Aydie récital de mandoline par Julien Martineau

    le 22 juillet récital violon-piano par Amaury Coeytaux et François Dumont

    le dernier concert au château Montus le 30 juillet avec un récital de piano donné par Paolo Rigutto.

    Samedi 9 juillet château de Crouseilles Les Anches Hantées

    Samedi 9 juillet, le festival ouvrait sa saison au Château de Crouseilles avec un quatuor de clarinettes. Formation rare, voire insolite, le quatuor de clarinettes a conquis ses lettres de noblesse auprès du public grâce à l'enthousiasme et au dynamisme du Quatuor Anches Hantées, son principal représentant en France.

    Ensemble de musique de chambre créé en 2001, ce quatuor de clarinettes participe à de nombreux festivals; il est régulièrement programmé sur les ondes de France Musique et France Inter et se produit dans plusieurs salles dont la Maison de Radio France. Composé d'Elise Marre, Christophe Châtelain, Romain Millaud et Bertrand Hainaut, musiciens tous issu de l'Ecole Française des Vents, ce jeune quatuor tient à rendre son exigence accessible à tous. Grâce à leurs arrangeurs - Laurent Arandel et Bertrand Hainaut – le quatuor de clarinettes Anches Hantées explore divers répertoires, du classique au jazz en passant par de la musique plus légère, sans toutefois renier les œuvres originales et les créations contemporaines qu’ils commandent auprès de jeunes compositeurs. Après des tournées au Maroc, Pakistan et Viêt-Nam organisées par les Alliances et Instituts Français en 2012 et 2013, le Quatuor Anches Hantées participe au Congrès mondial des clarinettes durant l'été 2013 à Assise en Italie. La même année, il propose un nouveau programme entièrement consacré à la musique française "Suite & Funk", dans lequel des transcriptions inédites de Debussy et Ravel côtoient des compositions originales des compositeurs Richard Dubugnon et Guillaume Connesson. C’est le premier quatuor de clarinettes lauréat du Conservatoire National Supérieur de Paris depuis sa création et de la Fondation Banque Populaire. Le journal Le Progrès cite : "… Sachant alterner savamment pièces du grand répertoire et thèmes inattendus transcrits pour clarinettes, ils dévoilent une palette de son et de jeu étonnante". Et faisant allusion à la musique contemporaine, le journal précise " ces musiciens rendent l'accès facile à une musique qui ne l'est souvent pas. "

    Au programme de ce concert, des oeuvres de Grieg, compositeur norvégien de l'époque romantique, et des pièces de musique française du 20ème siècle, ainsi que du compositeur américain, Léonard Bernstein.

    Vendredi 15 juillet Eglise de Madiran Groupe vocal Scandicus

    Vendredi 15 juillet, les voûtes de l’église de Madiran ont vibré avec les voix de l’Ensemble Scandicus. Créé en 2001 en Midi-Pyrénées, l'Ensemble Scandicus est une formation à voix d'hommes. Cette configuration vocale, du contre-ténor à la basse, permet d'aborder un répertoire spécifique avec une couleur toute particulière. Du chant grégorien au plain-chant baroque, a capella ou accompagné d'instruments anciens, Scandicus aborde les grands manuscrits européens de la fin du Moyen Age, la polyphonie franco-flamande et bien sûr le grand répertoire des compositeurs de la Renaissance. Le Scandicus est un des nombreux signes appelés neumes que l'on retrouve dans les manuscrits de chants grégoriens. Les débuts de l'écriture musicale religieuse révèlent avec les neumes une incroyable précision quant aux indications d'interprétation qui conviennent aux textes fondateurs.

    La scansion est la manière de scander un vers, un mot, une mélodie. C'est elle qui structure, rythme et donne du sens à la phrase musicale et en cela, elle illustre bien l’esprit de l'Ensemble Scandicus.

    Pour cette soirée, l’ensemble proposait un programme a capella, « Un Parangon de la Polyphonie » (parangon=exemple, modèle), véritable florilège de la musique vocale sacrée et profane de la Renaissance. Haut en couleurs (sacré/profane, salé/sucré, acide/suave…) ce programme offrait un parcours du répertoire à voix d’homme dans lequel les musiques de Guillaume de Machaut, Dufay, Josquin des Prez ou Orlando di Lasso résonneront à côté de celles d’Agricola, Verdelot et Janequin sans oublier un petit clin d’oeil à la chanson harmonisée du 20e siècle.

    Ce programme a donné un excellent aperçu de la musique vocale polyphonique de la Renaissance à 3, 4, 5 et 6 voix.

    Jean-Louis Comoretto, Marc Pontus, contre-ténors

    Olivier Boulicot, Jérémie Couleau, Dominique Rols, ténors

    Hubert Deny, basse

    Samedi 16 juillet Eglise dAydie Récital de mandoline par Julien MartineauJulien Martineau

    Dans l’optique de décentraliser ses lieux de concert à la demande des vignerons des Pyrénées Atlantiques, le festival s'est produit le 16 juillet à l’église d’Aydie en accueillant Julien Martineau, mandoliniste, déjà venu jouer par deux fois à notre festival. Artiste en plein essor dont le talent a dépassé nos frontières depuis longtemps, sa carrière internationale ne lui laisse que peu de répit, mais très attaché à notre festival, il nous a fait l’honneur de revenir pour se produire en récital solo.

    Julien Martineau débute la mandoline à l’âge de 6 ans et demi. Il effectue ses études musicales aux conservatoires d’Argenteuil et de Rueil-Malmaison, où il obtient ses premiers prix de mandoline, musique de chambre et formation musicale, et étudie l’histoire de la musique au Conservatoire national supérieur de musique de Paris et la musicologie à la Sorbonne. Dès l’âge de 16 ans, il est engagé pour jouer avec à l’Opéra de Paris.

    Julien Martineau conçoit la recherche musicologique comme indispensable à l’épanouissement de son activité d’interprète. Julien Martineau est l’un des rares mandolinistes en Europe à mener une carrière de concertiste. Il entend faire avancer et progresser l’instrument, il explore le répertoire de la mandoline, perfectionne l’instrument avec des luthiers et développe de nouvelles cordes avec Savarez, tout en poursuivant des études de musicologie à la Sorbonne et au CNSM de Paris. En 1998, Il remporte à 19 ans le Prix Giuseppe Anedda au concours international de Varazze en Italie. Et en 2002, il obtient un DEA (master) de musicologie de l’université de la Sorbonne à Paris et prépare une thèse de doctorat consacrée à la mandoline. Julien Martineau se produit en solo et en musique de chambre ; ses qualités musicales font de lui un musicien apprécié de partenaires renommés. Avec Bertrand Chamayou, il conçoit notamment un programme de sonates pour mandoline et piano du XVIIIe siècle à nos jours et avec Jean-François Zygel, il collabore à plusieurs spectacles, jouant, entre autres, les pièces de Beethoven pour mandoline et piano, et participe à l’émission La Boîte à Musique sur France 2. Il se produit en soliste dans des salles et des festivals prestigieux, et en concerto avec des orchestres tels que l’Orchestre de Chambre de Toulouse ; il participe aux saisons musicales des orchestres de l'Opéra de Paris, de l'Opéra de Lyon, des Pays de la Loire, de Radio France, de la Suisse Romande et de l’Orchestre du Capitole de Toulouse avec lequel il joue les concertos de Vivaldi. En 2013, Julien Martineau a enregistré l’intégrale des Préludes de Raffaele Calace pour mandoline solo considérés comme l’équivalent des Caprices de Paganini pour le violon.

    Au programme de la soirée, des œuvres de Bach, Brahms et Calace.

    Vendredi 22 juillet Eglise de Madiran Amaury Coeytaux et François Dumont

    Violon super-soliste de l'orchestre Philarmonique de Radio France sous la direction de Myung-Whung-Chung, Amaury Coeytaux s'est imposé depuis plusieurs années comme l'un des plus remarquables violonistes de sa génération;

    En 2004, alors qu'il n'a que 20 ans il fait ses débuts au Carnegie Hall où i rencontre un immense succès. Depuis lors il est invité à se produire sur les scènes les plus prestigieuses tant en récital qu'en soliste avec notamment l'Orchestre  du Capitole de Toulouse, l'Orchestre Philarmonique de Kiev et l'Orchestre ORTV E de Madrid.

    Admis à l'âge de 14 ans au Conservatoire national supérieur de musique de Paris, François Dumont s'est très tôt produit dans la plupart des pays européens, au Japon, aux Etats-Unis, en Syrie, au Brésil, au Mexique. Lauréat à plusieurs reprises de concours internationaux, titulaire de grands prix de piano, il enregistre notamment l'intégrale des Sonates pour  piano de Mozart qui est salué par la critique. En octobre 2010, il obtient le 5ème prix du Concours international Frédéric Chopin à Varsovie et en 2011, il  reçoit aux victoires de la musique classique, le prix de la meilleure révélation de l'année.

    Samedi 30 juillet Château Montus Paolo Rigutto

     

    Pour clôturer sa saison, le festival se produira dans le magnifique chai du Château MONTUS avec un récital de piano du jeune et talentueux Paolo Rigutto.

    Baigné dès son plus jeune âge dans un milieu musical et artistique c’est tout naturellement que Paolo Rigutto se tourne vers le piano à l’âge de six ans. Il reçoit alors l’enseignement de Rena Shereshevskaya, professeur à l’École Normale de Musique Alfred Cortot, avant de rentrer dans la classe de Fernando Rossano au Conservatoire à Rayonnement Régional de Marseille, puis de Saint-Maur-des-fossés.

    A dix-huit ans, après avoir travaillé avec Jacques Rouvier lors de nombreuses master-classes, il rencontre Brigitte Engerer et rentre dans sa classe au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris à l’unanimité du jury. Il y obtiendra son Master de piano avec la mention Très Bien.

    Parallèlement, il a bénéficié des conseils de nombreux pianistes de renommée internationale. Ses études au conservatoire sont aussi pour lui l’occasion de découvrir la musique de chambre .

    Depuis lors, Paolo Rigutto a eu régulièrement l’occasion de se produire en récital dans de nombreux festivals en France ou à l'étranger ( Piano en Valois, Piano aux Jacobins, Pianoscope, les concerts de poche, le festival Lisztomania, Piano en Saintonge, Jeunes talents, l’Opéra d’Avignon, le festival Chopin à Paris, Xinghai Concert Hall pour le festival Esprit du piano…) ainsi qu'avec orchestre ( Orchestre Philharmonique de Nice, direction Laurence Equilbey, Ensemble Orchestral du Beauvaisis, direction Jean-Philippe Dambreville, Orchestre coalescence, direction Bertrand Causse...)

    Paolo Rigutto est lauréat de la fondation d’entreprise Banque Populaire.

    Au programme de ce concert, des œuvres de Mozart, Chopin, Brahms, Fauré et Ravel.

    Cette soirée a offert, en première partie, un nouveau parcours musical à découvrir avec dégustation des vins du viticulteur Alain Brumont et de mets associés et, en seconde partie, le récital de piano par Paolo Rigutto.